Ce que je porte la nuit : Parfumez vos rêves !

Le lit de mes rêves

Même si l’idée aurait pu être tentante de vous raconter ce qui constitue ma tenue, le soir pour aller me coucher, ce ne sera malheureusement pas l’objet de ce billet. Non, ce sujet-là, je le réserve pour une autre fois. A la place, je pensais vous parler de cette activité étrange (mais peut-être plus répandue qu’on ne le pense) qui consiste à se parfumer, juste avant d’aller dormir.

Et oui ! Le fait de se parfumer avant d’aller dormir est, pour Nez Bavard, l’une des choses les plus agréables de la vie. Y a-t-il en effet, un geste plus égoïste que celui-ci,  alors que vous serez presque le ou la seule à en profiter, à savourer les sensations, les images et les émotions que vous procureront le parfum que vous aurez choisi ? A l’heure du coucher, le parfum est débarrassé de la fonction hygiéniste qu’il revêt parfois dans la journée, sa fonction sociale (c’est à dire pour les autres) est, elle aussi, écartée. Non, se parfumer pour la nuit remet le parfum sur le piédestal dont on le fait souvent descendre : un pur objet de plaisir, dont on se délecte pendant le temps qui accompagne le début de la nuit.

A mon sens, l’heure du coucher nous met généralement dans d’excellentes conditions pour profiter de nos fragrances. Il est vrai que l’on sent mieux le matin, mais qu’à cela ne tienne, le soir on est détendu, à l’aise et à l’abri, l’esprit est ouvert pour apprécier pleinement les particularités et ondulations d’un parfum. Pour moi, c’est aussi à ce moment que l’essence du parfum ressort : nous ne sommes plus dans une logique de besoin, ni même d’habitude, on se parfume à ce moment là uniquement pour profiter d’un petit moment de bonheur, pour entrevoir un morceau de beau et le savourer tranquillement, un petit sourire au coin des lèvres alors qu’on s’apprête à éteindre la lumière.

Même si je ne me parfume pas systématiquement pour aller me coucher, il y a quelques parfums vers lesquels je reviens toujours lorsque l’humeur s’y prête quand je suis sur le point d’aller dormir. Ce sont des fragrances plutôt douces, qui évoquent le confort de la nuit ou la clarté des rêves, mais qui, toujours, semblent être une caresse et un enveloppement délicat de l’esprit. (A noter qu’il est de toute façon naturel et conseillé de ne pas porter de parfum trop envahissant pour la nuit, pour ne pas perturber le sommeil, car nous continuons à sentir même endormi !)

1 – L’Eau Parfumée au Thé Rouge de Bulgari : Ce concentré de détente absolu fut le premier parfum à accompagner mes nuits et à m’initier

Eau Parfumée au Thé Rouge – Bulgari

au plaisir du parfumage nocturne. La note de thé rouge est ronde et moelleuse par un effet vanillé et à peine fruité, ce qui la rend très réaliste. Mais comme pour rester fidèle à l’effet désaltérant du thé, la note est stylisée dans une luminosité fraîche et chaude à la fois. Une pointe de noix/noisette et une sérieuse dose de muscs confortables apportent à ce parfum une immense douceur.

2 – L’Eau Blanche de Iunx : Même s’il n’est pas particulièrement original, ce parfum me sidère par la beauté de sa note. Une aura très très doucement boisée, immensément souple et cotonneuse l’inscrit d’emblée dans le registre des parfums faciles à adopter. Pourtant il n’a rien d’un parfum bêtement lessiviel. Sa douceur blanche et infiniment rassurante n’en finit pas de me ravir et semble m’inviter, plus que d’autres, à des rêves de nature, de grand air et de détente. Comme souvent, je fonds de plaisir et d’émotion devant les tableaux réalistes, humanistes et généreux d’Olivia Giacobetti.

3 – L’Eau d’Hiver des Editions de Parfums Frédéric Malle : Avec sa délicate bulle de miel, d’héliotropine et de jasmin frais, L’Eau d’Hiver caresse votre esprit et vous plonge dans un monde fait de fins d’après-midi à la lumière tendre, aux coussins soyeux et au calme immense. Cette vision de la douceur, décrite par Jean-Claude Ellena est probablement l’une des plus touchantes de son registre à mon nez, à la fois attendue et surprenante.

Ce sont là trois des principales fragrances vers lesquelles je me tourne avant d’aller dormir et qui me ravissent chaque fois un peu plus. Si vous n’avez pas encore sauté le pas des “parfums de la nuit” tentez l’expérience ! Elle vaut réellement le détour et vous apportera certainement beaucoup plus que vous ne l’imaginez !

Quels sont les parfums que vous penseriez porter pour dormir ? Et pour ceux qui on déjà tenté l’expérience, quels sont les parfums qui accompagnent vos nuits ?

 

18 commentaires

  1. Iris Silver Mist…de Bachmakov…Paprika Brasil …ces parfums aériens parfument mes rêves et m’aident à m’envoler. J’ai aussi remarqué que l’odeur de la terre, l’iris, sa racine, son âpreté, sa sécheresse….tout cela m’apaise et me réconforte…et l’été j’adore renifler l’eau de gentiane sur mon oreiller.

  2. Quoique se parfumer pour la nuit peut sans aucun doute sembler au non initiés une pratique étrange, cela demeure un réel plaisir, on est plus réceptif, détendu. Certains parfums ne sont même réservés, ou presque, qu’à cet effet: Bois farine, L’Éther d’Iunx, Lumière blanche. Parfois aussi des vintages que l’on veut découvrir doucement avant de tomber dans les bras de Morphée: j’ai fait l’expérience avec Réplique de Raphaël, Vol de nuit et un extrait assez agé de Shalimar dont la note de cuir avalait littéralement la vanille (à mon grand plaisir). J’ai même enquiquiné mon conjoint avec ma “révélation”: -je viens de comprendre Shalimar! Sens-tu le cuir? Le pauvre voulait juste s’endormir!

  3. Je trouve que les parfums qui tournent autour du tilleul sont parfaits pour glisser vers le sommeil, surtout en été mais j’avoue que j’aime bien soit m’envelopper d’un parfum “grands bras”, comme Habanita, de la Vanille de Mona di Orio, de Ligea (de Carthusia), qui est très opoponax / baumes… mais j’en profite aussi pour mettre une goutte de celui qui me fait de l’oeil pour le lendemain, histoire d’en avoir un avant-goût, ou d’un qui m’a manqué…

  4. pour moi c’est devenu un rituel indispensable; en ce moment j’aime porter un leger pschit de Vanille de Reminiscence, avec son nuage d’héliotropine, moelleux, cotonneux; j’aime aussi Infusion d’Iris, Bois farine, et Battito d’Ali de Profumum Roma, que je porte le plus actuellement même le jour; quand il fait plus chaud, j’adore la fleur d’oranger de Gouttal, et parfois j’avoue, quand je le porte en été (honte) Crystal Noir de Versace :-p … et j’ai recemment découvert l’Eau des Missions, que j’aime bien; bref, il m’est indispensable, ce petit nuage, juste après la douche, pour faire des beaux rêves 🙂

  5. Comme je comprends ce besoin de se parfumer juste avant de rejoindre son lit, (et éventuellement la personne qui se trouve dedans ?!) Un réel apaisement, de quoi se lover dans des draps tout frais, qui prennent un charme fou à l’instant que vous vous glissez dedans. Pour ma part je ne trouve jamais Mitsouko aussi doux que le soir après la douche, avant le coucher…Parce que mon nez est fatigué de la journée ?! Peut être, en tous cas, un pshit, et hop, je me sens bien !

    Très chouette article Nez Bavard !

  6. En réalité, tout comme la vue “se débranche” la nuit, l’olfaction aussi.
    Par contre j’apprécie particulièrement le réveil, je suis toujours très conscient quand mon odorat se “rebranche”, juste avant la vue. Ou quand je me retourne pendant la nuit.

    C’est un moment de vérité. Le parfum vous apparait dans tout ses détails, dans tout l’impact physique qu’il procure. C’est un moment de joie.

    Dormir avec un parfum est mon test ultime. Sans le filtre de la fatigue olfactive ou du jugement de la raison, je peux enfin savoir si j’aime un parfum, et quel est son effet général.

    C’est aussi comme ça que je sais si un parfum m’irrite la gorge. (ex : passage d’enfer)

    Souvent je porte un parfum que j’aime déjà, ou de façon mitigé. Donc même des parfums lourds.
    Toutefois si vous cherchez vraiment un parfum pour vous endormir au paradis, la fleur d’oranger est tout indiquée.

  7. J’ai testé récemment l’eau de soin parfumée Tilleul de Parfums d’Orsay, qui a l’avantage d’être hydratante et sans alcool: camomille, petit grain, tilleul, thym, acacia et cire d’abeille… un mélange apaisant et inspirant!
    Sinon, L’Heure Bleue, Antaeus et Shalimar, pour leurs côtés enveloppant et rassurant, me conviennent très bien.

    1. Je crois d’ailleurs que Parfums d’Orsay sont les premiers à avoir sorti un produit de ce type “pour le sommeil”, c’est peut-être un créneau à explorer pour l’avenir !

  8. Je n’ai pas de parfum ” de nuit”. Je rejoins plutôt Géraldine dans le choix de me coucher avec le parfum qui m’accompagnera peut-être le lendemain.
    Par contre, après la douche qui suit mon jogging de fin de journée, j’adore la fraîcheur de l’Eau d’orange verte qui m’enveloppe pour le reste de la soirée.
    Je réserve les parfums de peau aux nuits sans sommeil 😉

    1. Ah ah ! Oui, je n’ai pas évoqué l’idée des parfums que l’on met pour réchauffer l’atmosphère avant des moments à deux ! Ca pourrait être une idée de billet d’ailleurs !
      Finalement, je constate que je porte des parfums plutôt léger pour dormir, car au réveil, il n’en reste qu’un léger fantôme, ma peau est prêtre à accueillir le suivant !

  9. c’est Angel en ce moment qui me réconforte avant d’aller plonger dans le domaine des rêves bleus mais l’été ça change … se parfumer avant de dormir est nécessaire pour moi …

    je découvre ce blog, très sympa

    1. Bonjour Cécile,

      Angel a en effet tout ce qu’il faut de réconfortant ! Je suis contente de lire que vous parfumer avant de dormir est nécessaire, et ravie que Poivre Bleu vous plaise 🙂

  10. Je parfume mes draps et mon linge avec de la brume d’oreiller de chez Lothantique. J’ai découvert cette marque il y a 2 ans. Les produits sont un peu cher à mon gout, mais les parfums sont vraiment très frais et agréable.

  11. Je m’endors très souvent avec un coussin à côté de mon oreiller où j’y vaporise un spray de The end de Kilian ou du Royal oud de Creed, Muschio del trentino d’Acque di Italia et plus récemment l’Eau du ciel d’Annick Goutal. Tous ces parfums me guident dans mes péripéties imaginaires, suivant l’humeur, la journée passée et l’état d’esprit dans lequel je devrai être le lendemain.

  12. Il m’arrive souvent aussi de faire cela. En fait, je ne me parfume pas avant d’aller au lit, je parfume plutôt mon couvre-lit de quelques goûtes de parfums floraux légers ou aériens comme J’adore de Dior ou Chloé de Chloé. Cela me calme et m’aide à m’endormir. Il ne faut pas que j’en abuse parce que ça risque de faire l’effet contraire!!!

  13. Merci pour ce billet, Je viens de découvrir ce blog et j’y passe de vrais moments de plaisir !
    Un geste imité sur ma maman, qui continue à le faire et qui m’est devenue absolument indispensable, au point de me réveiller pour me parfumer pour trouver le sommeil !
    Je met Vanderbilt, l’eau de toilette. Pourtant, en journée, il me dérange !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *