Des gammes olfactives pour votre nez !

Vous aimeriez en savoir un peu plus sur les matières et les odeurs que ce que vous en disent les publicités, les journaux ou même vos blogs préférés ? Vous voulez sentir par vous-même et apprendre à reconnaître quelques-uns des accords essentiels, des matières premières qui composent une fragrance… et rendre votre nez plus sensible, plus perspicace, plus exercé ? Peut-être connaissez vous déjà Cinquième Sens et Les Ateliers du Parfum, eh bien, sachez qu’Osmoz lance prochainement ses propres coffrets !

centauree-tubereuse-safran

Les parfumeurs, comme vous le savez sans doute, ont en mémoire des milliers d’odeurs (environ 3000). Si vous y réfléchissez, vous-même pouvez certainement, non seulement en reconnaître, mais même en évoquer spontanément un certain nombre, de la lavande à l’encaustique, de l’air marin à la fraise des bois, du sous-bois à la jacinthe ou au lilas. Mais il s’agit là d’un savoir diffus, mobilisable mais volatile et nullement ordonné. Travailler son nez, sa mémoire et sa capacité olfactive : comme pour le sport, le piano, la poésie, les arts martiaux, il y faut de la méthode et de la régularité. Et des outils.
L’outil du nez amateur, ce sont ses narines et son cerveau. Sentir, sentir, tous les jours, dans la rue, partout, reconnaître les parfums que portent les gens autour de soi. Et reconnaître les matières premières.

L’accès à de petites quantités de matières premières pures que l’on peut sentir et essayer sur la peau régulièrement est possible, mais généralement peu connu. Il existe déjà depuis un bon moment les produits édités par la société Cinquième Sens qui propose un choix de mini-orgues (appelés Olfactoriums) que vous connaissez peut-être.

olfactoriumouvertLes Olfactoriums se déclinent ainsi :

* Olfactorium Initiation 1
* Olfactorium Initiation 2
* Olfactorium Arômes Vins
* Olfactorium Matières premières (au nombre de 8 )
* Olfactorium Éveil du Cinquième Sens
* Olfactorium Personnalisé
Ces coffrets sont vendus seuls (au prix de 158,60 euros) et permettent une entrée en matière assez complète. Ils servent de base aux stages de formation qui sont l’une des activités principales de l’entreprise avec la création. J’avais déjà parlé de mon expérience dans ce billet et vous pouvez les commander en vous rendant sur le site.

Il existe aussi chez Les Ateliers du Parfum une sélection de kits très ludiques et instructifs mais aussi des essences et absolues à acheter à l’unité (prix allant de 45 à 155 CHF, soit de 30 à 100 euros pour les kits). Sans oublier aussi le site d’échantillons Decant-me qui propose une large sélection d’échantillons de parfums.

Et voilà une nouveauté digne d’intérêt : Osmoz lance très prochainement une collection de coffrets à thèmes intitulée Les coulisses du parfum (59 euros le coffret). Comportant 12 flacons chacun, ces coffrets sont avant tout axés sur le plaisir de la découverte olfactive et l’initiation à l’analyse des odeurs. Les premiers coffrets d’essences de la collection Osmoz s’ouvriront sur ces univers-là :
zoom_coffret_osmoz

– I : Accords mythiques
– II : Fleurs originelles
– III : Bois et Résines légendaires.

Comme vous le savez peut-être, le site Osmoz est édité par les services de la société de matières premières Firmenich. Les accords disponibles dans ces coffrets ainsi que les matières premières ont été fabriqués dans les laboratoires de l’entreprise. Pour en savoir plus, rendez-vous dans quelques jours sur le site Osmoz ! Le lancement aura lieu le 14 avril prochain. Osmoz ne dit rien sur le moment quant à la possibilité des créer lui aussi des ateliers de formation ou de découverte  comme il en existe déjà, peut-être est-ce la prochaine étape.

Quoiqu’il en soit, le lancement de ces coffrets prouve bien qu’il existe une demande du grand public. Les amateurs et les curieux souhaitent mieux connaître cet univers de la parfumerie qui reste encore assez mystérieux et qui tend à s’ouvrir de plus en plus.

5 commentaires

  1. Tiens tiens tiens, Osmoz arrive sur le créneau ! Intéressant !
    On attend avec impatience de voir la qualité des matières premières intégrées dans ce coffret ! RDV après le 14 avril pour en faire la critique ou les honneurs !…
    C’est sûr qu’il y aura assez peu de molécules Symrise ou Givaudan dedans…mais si les autres font pareil, nous allons bientôt voir fleurir plein de parfumeurs en herbe !

    1. Le Musc et La Plume, en effet ces coffrets sont une agréable surprise. Pour ma part ce que je trouve intéressant dans cette démarche, au-delà de l’aspect pécuniaire, c’est que l’on va peut-être voir naître une catégorie de consommateurs un peu plus avertis et un peu plus exigeants sur ce qu’on leur présente. Le contenu et le présentation des coffrets sont accessibles à tous, il me semble. Mais il faudrait les avoir en main pour savoir.
      Je sais que Givaudan a déjà son école de parfumeurs à l’interne, je ne sais pas ce qu’il en est pour les autres. Ce type de coffret sera surement amené à se développer, mais j’espère que là aussi, on ne verra pas fleurir tout et n’importe quoi…

  2. Bonjour Poivrebleu
    J’ai participé aux contes parfumés en février dernier, chez Guerlain. Il s’agit d’un atelier d’une journée qui permet de découvrir les principales notes présentes dans les parfums ; à la fin de la journée, on nous propose également de “créer” notre parfum à partir d’un accord déjà constitué. Ca a été une expérience extraordinaire. Passionnée par les parfums depuis mon adolescence (et particulièrement des Guerlain, en toute logique) je souhaiterais compléter cette expérience.

    Ces billets ne sont pas récents, j’imagine que vous avez suivi des formations pour en arriver à ce niveau de reconnaissance qu’on lit dans vos posts : Pourriez-vous nous en dire plus ?

    1. Bonjour Aaricia,

      En effet le billet sur lequel vous venez de commenter n’est pas récent… Pour tout vous dire, en France actuellement, lorsque vous êtes déjà dans la vie active, il n’y a qu’un seul organisme qui peut vous proposer des formations en olfaction et vous fournir du matériel pour votre apprentissage. Il s’agit de Cinquième Sens, dont vous avez peut-être déjà entendu parlé. Vous pouvez visiter leur site : http://www.cinquiemesens.com . Vous y trouverez certainement des informations intéressantes.
      Il y a bien l’ISIPCA qui dispense parfois des formations pour les particuliers, mais je vous avoue que j’ai assez peu de renseignement concernant cette dernière possibilité de formation.

      Voilà!

      1. Bonjour PoivreBleu et merci de votre réponse !

        Je ne l’ai pas mentionné parce que pas dans le vif du sujet des “parfums”, mais je suis en ce moment, le soir, une formation assez conséquente (64 heures !) par IAP SENTIC. Le but n’est pas de faire de nous des parfumeurs, mais de nous former à reconnaitre et à positionner sur un genre de “carte 3D” les odeurs présentes dans la nature et dans l’industrie. Dans l’industrie aussi, oui, car le but final est de faire de la “veille olfactive”, pendant toute l’année 2012, sur une zone industrielle conséquente (la zone portuaire du Havre). L’idée de former les gens vient du fait que dire “ça sent mauvais” ne suffit pas à expliciter l’odeur, et donc à remonter à la source pour éviter ça. C’est une méthode qui a quand même un certain âge (démarrée en 98 à Rouen si ma mémoire est bonne) et inspirée de la méthode de Jean Carles.

        Ca ne nous empêche pas d’apprendre les notes hespéridées, fleuries etc… mais nous avons des notes que (j’espère du moins !) on ne retrouvera jamais dans les parfums : notes soufrées et aminées ! Et le visualisation sous forme de carte est assez pratique pour la mémorisation, car il y a 50 odeurs à retenir.
        C’est une expérience extraordinaire.

        Pour en revenir sur les formations “parfums”, rien n’empêche dans sa vie professionnelle de changer de voie et de se former à nouveau, quand on en a la possibilité. J’y songe sérieusement, mais je trouve les formations de Cinquième Sens chères par des formations si courtes… Si je saute le pas j’irais plutôt postuler chez l’ISIPCA ou Givaudan. Merci en tous cas d’avoir pris le temps de me répondre !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *