Yves Saint-Laurent : Body Kouros

Body Kouros est un coup de foudre. Le genre de découverte qui fait tomber dans une passion et une addiction totales. Une fois senti, il ne s’oublie plus et on veut le sentir encore et encore, l’observer s’allonger sur la peau, patiemment, pour lui donner une présence tranquille et pénétrante. Ce parfum est à l’origine conçu pour les hommes, mais les conventions volent très rapidement en éclat tellement il est plaisant à porter. Les sensations qu’il me procure sont assez difficiles à expliquer, une sorte de force brute, et pourtant tellement douce… C’est un parfum suave, sensuel, qui ne plaira pas forcément à tous, sur certains hommes il pourrait presque faire vulgaire. Mais sur ma peau je l’aime, il est à sa place. Sec et moelleux, il marie des senteurs rondes et anguleuses. Il me fait intensément penser à du bleu, du bleu sombre et dense…
Son odeur est assez sauvage, c’est à dire qu’il a un côté naturel, plutôt simple, mais pas moins subtil. On perçoit du cuir, et aussi une petite note fumée, une fumée âcre comme celle du feu de bois. Un accord aromatique rajoute à cette sensation de naturel, mais aussi de fraîcheur, de grand air. Sur le fond, c’est un parfum chaud, de peau. Il me donne la même impression que Dzing!, l’impression d’être dans ma peau, de la sentir et d’y être bien. La composition de Body Kouros de Yves Saint-Laurent pourrait laisser croire qu’il s’agit d’un parfum lourd. Certes, il est suave, arrondi, mais avec parcimonie et finesse, on trouve en tête : Muscade/Eucalyptus/Anis Etoilé ; en coeur : Encens/Lavande/OEillet/Cannelle ; puis en fond : Benjoin/Caramel/Fève Tonka/Santal.
On sent bien les notes arrondies du caramel et du benjoin, la sensation amandée de la fève tonka… Cela dit, elles ne prennent pas le dessus, elles sont la toile de fond sur laquelle s’expriment les pointes de l’encens et de la cannelle de façon plus légère. La lavande apporte toute sa prestance, c’est cette note il me semble qui donne à ce parfum cette sensation un peu brute et naturelle qui me plaît tant. Cela lui donne aussi son aspect sportif, mais je n’aime pas réduire les parfums à ce genre de catégorie, parce que j’ai la sensation que classer un parfum dans les “sportifs” c’est ne pas lui laisser sa chance d’être raffiné et sophistiqué, soit disant parce qu’il s’adresse aux sportifs. Encore une dérive du marketing qui ne sert à mon avis à rien. Il me plaît à moi, et je me vois le porter chaque fois que j’aurais envie de me sentir proche de moi-même et à l’aise dans mon corps.
Kouros le parfum d’origine, dont Body Kouros est la version extrême, a été créé avec cette idée sous-jacente : “Dieu vivant au corps de conquérant”. Les Kouroi (pluriel de Kouros) sont des statues greques (d’inspiration égyptienne) de la période archaïque (-650, -500) qui représentent des hommes nus et qu’on suppose être des représentations du dieu Apollon. Kouros, et par extension Body Kouros, renvoient alors à plusieurs images : celle du corps musclé et donc à celle de la force, à celle de la simplicité du corps puisque les statues représentent des hommes nus, et aussi à une image spirituelle et déifiée du corps (dans les premiers temps les kouroi étaient supposés avoir des pouvoirs magiques et être des représentation des dieux). Les visuels des publicités de Kouros et Body Kouros sont donc proches de ces statues : des hommes nus (ou quasi) au corps superbe et musclé. Body Kouros a été créé par Annick Menardo, un créatrice extrêmement talentueuse qui travaille chez Firmenich et qui est aussi l’auteur de Bois d’Arménie de Guerlain, un véritable petit bijou.

En tous cas, mon addiction est totale, j’en rêve presque la nuit…

Sources : Wikipedia, OsmoZ

8 commentaires

  1. Je ne savais pas d’où venait le nom Kouros. Lorsque l’on a l’origine cela donne pas mal d’indications sur les volontés du créateur du parfum.

  2. Adopté ! Je reviens de chez Sephora et j’en ai sur les deux poignets. Un vrai délice. J’ai trouvé le parfum qui me convient vraiment.

  3. Je suis entrain d’essayer Body et je crois que je vais l’adopter. Seulement, il y a un hic au niveau de la note de fond, après 3 à 4 heures, il laisse un sillage qui se rapproche étrangement de Le Male de Gauthier. Cela me dérange un peu parcequ’il y a actuellement trop d’imitation du Male. Pour moi la personnalité de Body se joue dans les 3 premières heures.

  4. je voudraire savoir quand reprendes la production de cet parfum magnifique ?
    c’est possible que YSL une fois que trouves la pointe de diamante de sa production arrete ça ce n’est pas du tout commercial
    encroyable!!!!!!!!!!!!!!

  5. Pour être honnête, j’aime beaucoup les parfums et ce parfum la ouhhhhhhhhlala!! Une explosion de saveurs, magnifique, incomparable!! je le recommande à tous. Vous messieurs, oui vous, même si vous êtes moches, mettez ce parfum, vous attirerez toutes les gazelles

  6. Pour ma part, cela fait 10 ans que je mets body kouros et j en ai 32 aujourd hui, que dire c est mon parfum preferé tout mon entourage l adore, il est tres envoutant aupres des filles c vrai mais surtout il me donne beaucoup d assurance.
    un immense merci a monsieur yves saint laurent…

  7. je vous jure que quand j’ai mis ce parfum pour la 1ere fois ma bouche ne voulais plus s’arréter de sourrire ….g t enfin moi méme comme si c t mon odeur….mon parfum …..hay respect “YSL”

  8. Bonjour,

    Je m’apprête a acheter le parfum kuros body, pouvez vous m’indiquer quel est le résultat en terme de tenue sur une journée?
    Merci d’avance

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *