Pourquoi se parfume-t-on? : Parfum et personnalité II

L’art subtil de la parfumerie remonte bien loin, dans les temps où parfum rimait surtout avec rites religieux. Mais les hommes ne tardèrent pas à vouloir s’approprier pour leurs propres usages ces produits si exaltants et envoûtants, qui transformaient leurs humeurs et leur apportaient le bien-être.
Aujourd’hui les individus portent du parfum de façon plus ou moins mécanique, parce que c’est une marque de respect pour soi et pour les autres, un geste hygiénique… Mais c’est aussi très souvent par recherche d’identité, par envie de séduire, pour se sentir bien dans sa peau que l’on se parfume… Depuis que les parfums ne sont plus intrisèquement liés aux soins comme ils ont pu l’être en Egypte ou en Grèce, c’est aussi une forme de narcissisme, un plaisir personnel qui correspond à l’histoire personnelle de chaque individu. L’odorat est le plus animal de nos 5 sens, celui qui ne trompe pas, que l’on ne peut pas faire mentir contre son gré. Un parfum qui lui est désagréable ne pourra pas être porté par la personne qui ne l’aime pas, la contradiction est trop grande et le désagrément insupportable. Si on n’aime pas ce que l’on sent (l’odeur que l’on dégage), il est facile de deviner qu’on aura ensuite du maCouverture Voguel à s’apprécier! Le parfum est donc bien en rapport avec la personnalité, et joue sans doute sur la confiance en soi.
On aime donc un parfum parce qu’il nous “parle” au sens propre du terme. La correspondance qui s’établit entre un individu et un parfum est le résultat d’une alchimie particulière, consciente ou inconsciente, déterminée par l’histoire particulière de la personne et les différents aspects de sa personnalité. Il devient alors une référence, un signe distinctif, une image de soi. C’est pour cela que dans certains cas, le parfum choisi un jour devient le parfum de toujours, car il renvoie à cette perception agréable que l’on a de soi-même : une odeur appréciée un jour que l’on fait sienne devient notre propre odeur. Dans d’autres, et je suis dans ce cas, un parfum choisi un jour correspond à un état d’âme, une envie de se rapprocher au plus d’une sensation donnée en un temps donné.
Dans toutes les situations, il me semble que le parfum apporte un regain d’assurance à celui ou celle qui le porte, il marque notre présence (presque de manière animale) et exprime sans les mots une partie de notre personnalité et séduira ceux qui nous ressemblent.
Pour en revenir à la notion de plaisir, il faut savoir que l’odorat nous permet d’enregistrer de façon très précise un contexte, une situation, un souvenir. Evidemmment, lorsque les souvenirs sont agréables, les parfums associés le sont aussi. Sentir et s’entourer d’odeurs aimées est un plaisir évident : elles suggèrent facilement détente, sécurité, tranquillité d’esprit, voire même favorisent l’optimisme.
Pour moi, les parfums s’inscrivent alors tout naturellement dans les plaisirs simples de la vie, au même titre qu’un bon repas, une discussion agréable, une promenade…

3 commentaires

  1. Bonjour, faisant un projet sur les parfums, je voudrais savoir d’où tenez vous ces informations? êtes vous spécialiste de ce sujet? merci,
    Ariane! 🙂

    1. Bonjour Ariane et désolée pour cette réponse si tardive.
      Je ne me présente pas comme une spécialiste du parfum, mais plutôt comme une passionnée qui se cultive. Les informations que je donne dans cet article sont plus des réflexions personnelles plutôt que des informations tirées d’un livre ou d’un apprentissage particulier. C’est un point de vue.

  2. Bonjour! Et merci pour votre article, fort intéressant.
    Je suis aussi passionnée, le parfum me fascine, il représente tellement de facettes de par la particularité sur chaque personne, et en même temps une signature. C’est précisément cette signature, que je recherche. Depuis quelques années, depuis la perte de fidélité à mon parfum porté 10 ans, je ne trouve plus. J’erre, vraiment, désespérément, jusqu’à aujourd’hui dans une sorte de quête. Je ne trouve pas. Ou si je trouve, cela ne tient pas… J’en ai essayés, j’en ai achetés, coup d’un jour, pour me persuader que je me connais enfin, ou coup de tête parce que toutes les fragrances me parlent… C’est incroyable la proportion que prend le fait de ne pas trouver ce parfum, SON parfum, cette validation de notre être directe, et subtile. Avez-vous une riche idée pour éclairer mes pas de chercheuse de jus/fusion? Celui que l’on ne sent plus tant il est nous? Merci d’avance, et à bientôt!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *